Fresque de l’avent, le bilan

Bonjour à tous,
plus d’une semaine s’est déjà écoulée depuis que nous avons mangé notre dernier chocolat de l’avent. Je ne regrette pas d’avoir retrouvé mes chaudes soirées d’hiver, mais l’émulsion créative et d’échange me manque je vous l’avoue. Alors comme dit une collègue et amie, revoyons cette scène au ralenti… 

Avec mon mari et un autre couple, nous avons acheté au mois d’août un grand terrain à diviser avec une vieille maison, afin d’y faire construire deux nouvelles. Tous les plans sont faits et les permis en poche, des étoiles pleins les yeux nous nous voyons déjà sur notre futur canapé. Cependant, une surprise nous attendait à la démolition de la maison actuelle côté éléctricité : un cable pour trois, une alimentation en série. Oui l’avez compris, si on le coupe, on coupe le quartier (ou presque). Mouahahaha, non en fait c’est pas drôle.

Deux mois après: fin novembre, rien ne bouge, on déprime.  Je décide alors de me lancer dans mon premier street art (je ne compte pas les fresques réalisées avec ma soeur à 10 ans chez mes parents hein…). Pourquoi ? car je m’ennuyais. La maison n’avançait pas,  mon homme rentrait tard, je ne faisais pas d’heure supplémentaire au travail et je ne pouvais plus faire de sport (une saleté de petit doigt cassé ne décidant pas de se réparer). Je tournais donc en rond en commençant sérieusement à m’énerver toute seule et à la fin un peu sur les autres (enfin surtout un, pardon choupi). Dans mes réflexions, j’ai réalisé que je remettais souvent à plus tard mes idées de projets créatifs ou revoyais mon ambition à la baisse, faute de confiance en moi surement. Il était temps d’arrêter. J’ai donc commencé par refaire un ou deux tableaux, puis une idée vint, surement au milieu d’un bouchon sur la A86. Pourquoi ne pas profiter de notre maison abandonnée pour m’exercer à la peinture à plus grande échelle ?

C’est donc en attendant que ERDF refasse tout le réseau du quartier que j’ai décidé de peindre sur la façade. Je voulais depuis longtemps m’adonner au street art, mais étant une gentille petite fille, je ne voulais pas tomber dans le côté obscur de l’illégalité, mais pas de soucis puisque cette maison nous appartient… (enfin en partie, mais nos futurs voisins ne voyaient pas d’inconvénient tant que je ne les dessinais pas tout nus ;), promesse tenue ! ).

Peindre, c’est bien. Mais peindre quoi ? Il me fallait une idée qui me motive vraiment à passer à l’acte. Nous sommes alors le 24 novembre, 3 km de bouchon plus loin. A la radio on parle de calendrier de l’avent. Et oui on est bientôt le 1er décembre. L’idée de la fresque de l’avent est née.  C’est parfait : conceptuel (j’aime les concepts), ludique et surtout cela va me donner un rythme à respecter. Me voila à embarquer mon homme à Castorama pour acheter mon lot de pots de peinture et de pinceaux.

Je suis donc venue tous les jours du 1er au 24 décembre le soir après mon travail et le week-end pour agrandir cette fresque de l’avent. Tantôt satisfaite, tantôt dépitée par mes coups de pinceaux grossiers sur cet enduit crépis, j’ai peint marmotte et lutins pour faire vivre l’esprit de Noël chez les petits et les grands. Pour répondre à une question qui est plusieurs fois revenue : je m’étais préparé un fichier avec mon idée générale de paysage de montagne. Je savais que je voulais utiliser les volumes de la maison, me servir d’un quadrillage en losange pour construire ma fresque et en tirer une esthétique. Mais je réfléchissais chaque jour aux détails qui allait faire vivre ce décor saisonnier. La peinture du lendemain était donc souvent une surprise autant pour vous que pour moi.

Plus que le résultat, j’ai aimé ce qui ressemble à une démarche artistique; créer une attente en venant tous les jours avec un objectif précis, et le faire vivre sur internet par le biais de photo et de petites histoires (mettre des mots sur des images a été un réel plaisir). C’était risqué, j’aurai pu partager avec vous un résultat horrible dont je n’aurais pas été fière, mais c’était le jeu ma pauvre Lucette, et c’était bien là la démarche intéressante. Et grâce à cette mini-aventure, je connais une bonne partie de mes futurs voisins, beaucoup plus que les actuels que je côtoie depuis 10 ans, comme quoi…

Allez, je parle trop. En avant pour 24 jours en images  (soyez fou, avec un scroll rapide vous aurez presque l’impression de défiler dans un tunnel spatio-temporel) :

La maison avec le quadrillage en losange visible
Tracé fait, en attente du 1er décembre

Et voilà le calendrier de l’avent est fini et on peut apprécier une vue globale en regrettant tendrement qu’il n’y ait plus de mystère…

20161224_091924
Fresque globale
finie-face
Vue de face
finie-profil
Vue de profil

Allez un petit gif de la fresque aplatie pour une vue d’ensemble :fresque-gif2

Ça ne serait pas vraiment fini sans un petit… merci qui ? Tout dabord, merci à la météo d’avoir été si radine en averse, j’ai eu de la chance. Merci à Paola pour avoir affronter le froid avec moi le premier soir, et désolé de t’avoir frustrer en ne cantonnant tes pulsions artistiques qu’à de simples traits… mais sans eux et donc sans toi, pas de tout ça… Merci à mon mari d’avoir supporté que je rentre tard, avec parfois (souvent) de la peinture sur le visage… Merci à mes parents de m’avoir régulièrement rendu visite ces soirs d’hiver, pris des photos et apporté quelques bananes et gâteaux en attendant le repas du soir dûment mérité. Merci à nos futurs voisins pour leur enthousiasme et leur coucou quotidien, ainsi qu’à nos futurs encore plus proches qui ont bien voulu que je customise notre maison maudite. Merci à mes collègues de m’avoir donné des défis (le dernier est honoré, non ?). Merci à la ville de Fresnes pour leur article dans le journal. Et enfin merci à vous tous, qui avez suivi mon blog, mis un pouce sur mes posts relayés sur Facebook et écrit ces gentils et parfois farfelus commentaires en bas des pages.
J’espère que cela vous a plu. Peindre ça me fait du bien, j’aime créer une image, mais sans ce côté ludique, sans vous et nos échanges, ça aurait été moins drôle et bien inutile.

Sur cet élan, je compte continuer à peindre beaucoup plus qu’avant, et démarcher les galeries pour être exposée. Faire d’autres fresques, et pourquoi pas même être payée pour ça ?  (c’est le moment publicitaire où je vous encourage à parler de moi 😉 ). J’ai aussi des projets d’illustrations d’album d’une chanteuse qui déchire (Vanina de Franco pour sa page pub à elle) dont je vous montrerai le résultat. Et promis Vanina (maintenant que décembre est passé, tu es ma priorité ;).

Ces projets je continuerai à les raconter sur ce blog pour les partager avec vous. Alors continuez à me suivre et à m’encourager, cela me fera très plaisir.

A très vite,

Votre fidèle « serviteuse » artistique,

Amandine

4 réflexions au sujet de « Fresque de l’avent, le bilan »

  1. On en revient presque à regretter qu’elle soit démolie cette maison! 😉
    Les soirées doivent te sembler longue maintenant, tu veux quelques séries?
    Sinon, je crois avoir toujours une commande de tableau autour de la mer en attente… Quand tu auras fini la pochette de l’album de Vanina! :o)

    J'aime

    1. Et oui, « presque » ! J’ai encore de quoi m’occuper pour le moment et il faut que je reste forte face à ma plus grande tentation : mon amie la télévision ! J’ai d’ailleurs les illustrations de deux chansons de Vanina à continuer ( la pochette est réalisée par quelqu’un d’autre ). Et pour le tableau de la mer… bah oui carrément ! Je me disais que tu n’avais peut être plus envie….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s